default-logo
26
MAI
2015

Un point de vue sur l’indicateur

Posted By :
Comments : 0

Sur l’indice américain DJI entre juillet et fin septembre 2005 on note une tendance erratique sans réelle direction, que confirme, voire anticipe, le MACD ; chaque croisement entre la moyenne mobile rapide (ligne grasse) et la moyenne mobile plus lente (ligne pointillée) au sein des ellipses numérotée 1, 2 et 3 se traduit par une inversion de tendance de très court terme : haussière en (1) le 11 juillet mais un peu en retard sur le démarrage du 7 juillet, sur un marteau de point bas avec fish tail ; baissière en (2) le 4 août ; synchrone avec le fort recul de l’indice (grande noire, quasi marubozu) ; baissière encore en (3), le 20 septembre ; un peu en retard sur la première bougie noire du 19 septembre. On voit également que le MACD comme n’importe quelle courbe indicielle ou de cours, peut être travaillé d’un point de vue chartiste : supports ou résistances sur lesquels l’indicateur rebondit ou non, casse ou non. La grande oblique descendante en pointillés qui démarre en (2), entraîne l’indice plein sud, et seule une rupture nette par le haut met fin à la phase baissière le 6 septembre (reprise de la hausse confirmée par une grande blanche ce jour-là).

About the Author