default-logo
25
JUIN
2015

Une société de crédit

Posted By :
Comments : 0

En annexes enfin, on trouvera d’abord un rappel des petites phrases de dioup en une version actualisée 2007 (annexe 1) ; l’annexe 2 est d’un intérêt particulier car elle met en relation des traders qui se connaissent bien : il s’agit d’une rencontres trading entre Sylvain Duport, Vincent Baron et Carim Joomun, à Paris en juillet 2006, dont une synthèse thématique des échanges a été élaborée par Hervé Asparre ; l’annexe 3 est une interview de Sylvain Duport donné au Journal des Finances (semaine du 5 mars 2005) ; enfin l’annexe 4 est le classique désormais mais très complet et actualisé glossaire des principaux termes financiers, boursiers et trading employés, qui permettra aux débutants voire aux avancés (?), de préciser des définitions de notions trading inconnues ou oubliées ; cet ouvrage se termine par une bibliographie de mes ouvrages, une table des matières etc.

Je suis né à Melun en Seine et Marne, le 10 novembre 1978. J’ai une grande sœur, mon père est cadre dans une société de crédit, il est également moniteur de plongée sous-marine ; ma mère tenait une boutique de robes de mariés.

J’ai toujours eu un goût prononcé pour le sport, et j’ai eu plutôt un bon niveau en athlétisme, discipline que j’ai pratiquée pendant des années de l’adolescence jusqu’à mes 23 ans ; pour anecdote mon record personnel au 100 mètres est de 11 secondes et 2 centièmes ; cette pratique sportive m’a sans doute donné le goût de l’effort personnel et de la persévérance, du travail sur soi-même ; j’ai également toujours eu un intérêt pour l’informatique, les logiciels de stratégie et de simulations, et les simulations de gestion ; comme beaucoup d’adolescents, j’ai connu la passion des jeux vidéo ; tous ces intérêts anciens ont eu un impact sur mes motivations boursières qui ont suivi un peu plus tard dans le temps ; de là à dire que pour moi, la Bourse c’est un jeu en temps réel et pour de vrai, il n’y a qu’un pas que certains franchiront certainement.

Ce qui est certain, c’est que j’ai le goût du jeu, que ce soit en sport, pour les jeux, et bien sûr, pour la Bourse ; l’intérêt de la Bourse c’est que l’action est précédée de la réflexion (émettre une hypothèse et chercher à la valider, anticiper les réactions du marché et avoir raison avant les autres) ; finalement, je peux dire que la Bourse a été un prolongement logique par rapport à mes centres d’intérêt initiaux et qu’elle s’inscrit bien dans ma maturation personnelle.

 

 

About the Author